Les applications

Les hausses fusibles d’Hydroplus améliorent :
- la capacité de stockage des barrages
- la capacité de déversement des évacuateurs
- les performances des barrages atténuateurs de crue
- la gestion de crues des fleuves.

Puylaurent - France
Puylaurent - France

Les hausses fusibles s’installent à la construction d’un nouveau barrage ou sur un barrage existant. Elles s’adaptent à tous types de barrages et permettent d’en optimiser l’exploitation. Elles peuvent être employées seules ou en complément de vannes. L’association de hausses fusibles avec des vannes classiques présente un double intérêt : les vannes permettent de contrôler avec précision le niveau de la retenue, et les hausses permettent d’augmenter la sécurité du barrage tant lors de crues exceptionnelles qu’en cas de défaillance des vannes.

 

1. L’AUGMENTATION DE LA CAPACITE DE STOCKAGE

L’augmentation de la capacité de stockage est un enjeu important pour de nombreux propriétaires de barrages, et les hausses fusibles remplissent à cet égard un rôle extrêmement efficace.

Des hausses fusibles ont été installées sur une quarantaine d’ouvrages des cinq continents. En moyenne, elles ont accru la capacité de stockage de 30 % – ce pourcentage a dépassé 140 % dans certains cas.

2. L’AMELIORATION DE LA CAPACITE DE DEVERSEMENT

La capacité de déversement d’une retenue face aux conditions normales d’exploitation et face aux crues exceptionnelles constitue un paramètre important de sécurité pour l’ouvrage et pour le bassin aval.

Les crues de dimensionnement de barrages sont parfois réévaluées après construction du barrage.

Les hausses fusibles offrent alors une solution économique, fiable et particulièrement adaptée pour la mise à niveau de la capacité de déversement des seuils suite à une modification des crues dimensionnantes.

Haut de page

3. L’ATTENUATION DES CRUES

La maîtrise des crues de nombreux fleuves doit beaucoup aux barrages écrêteurs de crues. Ces ouvrages retiennent temporairement une partie significative du volume de la crue de façon à limiter l'amplitude de la crue à l'aval.

Installées sur un barrage de manière à rehausser la crête du seuil sans modification du niveau normal dans le réservoir, les hausses fusibles augmentent le volume réservé à l'absorption des crues et améliorent par conséquence le pouvoir écrêteur de l'ouvrage.

Cette application permet à nombre d'exploitants de barrages d'améliorer le niveau de protection contre les crues des populations vivant à l'aval de l'ouvrage de manière économique et sans modification des conditions d'exploitation de la retenue.

Haut de page

4. LA GESTION DES CRUES DES FLEUVES



Les conséquences des pluies torrentielles, des inondations et des fleuves en crue sur l’environnement et les populations locales peuvent être catastrophiques. La capacité à les maîtriser constitue donc un enjeu capital. Après avoir privilégié la construction de barrages et de digues, de nombreuses solutions de gestion intégrée des crues se développent grâce à la création, le long des cours d’eau, de bassins de stockage temporaires appelés « polders ». En recueillant l’excès d’eau, les polders réduisent l’intensité des crues en aval. Avant l’utilisation des hausses fusibles, il existait deux solutions pour dériver l’eau vers ces polders : les déversoirs libres et les systèmes vannés. Les avantages et désavantages de ces systèmes sont comparables à ceux qui caractérisent les déversoirs de barrages.

L’utilisation des hausses fusibles représente une solution économique qui combine la fiabilité d’un déversoir latéral libre avec l’efficacité d’un déversoir vanné. De nombreuses études ont démontré que les hausses fusibles permettaient de réduire significativement la taille et la fréquence d’utilisation des polders, ce qui se traduit par des économies substantielles. Globalement, le coût de revient du système est inférieur à celui d’un déversoir latéral vanné ou même d’un déversoir latéral libre offrant la même efficacité.

Haut de page